L’IA dans le jeu vidéo

Dans le jeu vidéo, l’intelligence artificielle peut avoir plusieurs buts : elle peut gérer les ennemis qui serviront d’obstacle à la progression du joueur, elle peut gérer les personnages non joueurs qui pimenteront l’aventure, ou alors servir de partenaire d’entrainement (ou d’échauffement) dans des jeux plus compétitifs.

Étudions le fonctionnement de quelques Intelligences Artificielles triées sur le volet :

  • Pokémon : Dans Pokémon, l’intelligence artificielle semble agir en fonction du Pokémon qui se trouve en face de celui qu’elle utilise actuellement. Il serait logique pour n’importe quel joueur, face à un Pokémon auquel il ne reste que peu de points de vie, d’asséné le coup de grâce. Cependant, ma propre expérience dans les derniers épisodes de la série sait que l’intelligence artificielle dans ce jeu apprécie faire des cadeaux, en utilisant une attaque de gêne plutôt que de dégâts alors que l’ennemi pourrait m’achevé. C’est généralement durant ces tours que je gagne contre elle d’ailleurs. Son comportement n’est pas spécialement logique dans cette situation.
  • Jeux de combat :

    Dans les jeux de combat tel que Street Fighter, Super Smash Bros, ou Skullgirls, l’intelligence artificielle a généralement divers niveaux. Dépendant de l’avancée dans le jeu ou d’un réglage « difficulté » ou « niveau », on peut se confronter à un ennemi contrôlé par l’ordinateur plus ou moins coriace. L’intelligence artificielle ici a vocation a représenté un obstacle, un pallier à franchir. Cependant, de sa nature non-humaine, elle adopte des stratégies pas spécialement formatrices pour celui qui voudrais un jour se mesurer a d’autres humains…

  • screenshot-ffiv

    Final Fantasy IV (source : Google Play)

    Divers jeux de rôle : Dans les RPG, il y a souvent une très grande différence entre les personnages joueurs et les créatures qu’ils affrontent. On peut facilement constater que dans la plupart des épisodes de « Tales Of » ou « Final Fantasy », les héros que l’on incarne inflige bien plus de dégâts que nos ennemis, qui eux ont plus de points de vie que nous. Dans ces jeux, l’intelligence artificielle gère ici des créatures servant simplement à échelonné la progression du joueur, pour que jamais il ne soit trop supérieur au jeu lui-même s’il joue sans forcer la main sur sa progression.

Dans ces trois exemples, l’intelligence artificielle ne semble pas suivre le comportement d’un joueur humain. Les deux premiers exemples sont très pertinents pour la progression d’un joueur en tant que tel : L’Intelligence Artificielle ne l’aidera pas à devenir le meilleur, car l’expérience accumulée contre celle-ci n’est pas celle que l’on acquiert face à un joueur humain. Dans des jeux compétitifs comme ceux cité, cela peut même aller jusqu’à forcer de mauvais réflexes chez le joueur.

Il est donc fort probable que nous soyons en face d’une IA dite faible (plus d’information sur cette page-là !). L’Intelligence Artificielle de ces jeux suit des scripts prédéfinis. Le joueur PEUT s’y adapter et donc développé un style contre celle-ci, style qui ne fonctionnera jamais contre un joueur humain. On appelle aussi ça dans certains genre un « pattern » (mot anglais signifiant « motif », action répétée ou prédéfini qu’il est possible d’apprendre par cœur. Les speed-runners le font bien pour aller plus vite lorsqu’ils cherchent à réduire le compteur d’heure), très présents dans les plus vieux Shoot’Em’Up.

shootem.jpg

Un Shoot’Em’Up (source : Entertainment Buddha )

Ces intelligences-là sont programmée par l’Homme, comme toute, mais dans une optique d’être surmontable, pas spécialement difficilement. L’Homme, le joueur, peut aller jusqu’à la maîtrisé, car il peut la connaitre. Elle est adaptée au jeu et au public visé. Un jeu qui se veut accessible aux plus jeunes ? Parfait, insérons-y une Intelligence Artificielle qui lui fera moult cadeaux, qui se laissera ouverte. On veut que le jeu soit difficile ? Alors allons-y ! Permettons à l’Intelligence Artificielle de « lire » les touches entrées par le joueur pour que le boss donne une impression d’invincibilité ! Ou alors, modifions là selon la difficulté à laquelle le joueur désire jouer, pour que tout le monde soit servi !

            C’est ce que permet une Intelligence Artificielle scriptée. Elle pourrait surpasser l’Homme lambda, car il ne connaîtra jamais son sujet sur le bout des doigts. Cependant, quiconque connait son jeu et sa manette (ou son clavier) ne sera jamais surpris des comportements de son opposant artificielle et saura toujours répondre de façon adéquate, car il est maître de cela. Une IA faible ne fera jamais une chose pour laquelle elle n’a jamais été programmé, donc les joueurs sauront toujours la surpasser. Cependant, que dire d’un cas où l’on aurait une IA forte ?


sources :


Allan Le Guern

Publicités
Publié dans: Jeux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s